Les bars des auteurs

Après des nouvelles (pour les premiers "Noir sur la Ville"), des phrases spirituelles sur des thèmes imposés, ou encore des titres de romans comme l’an passé. Cette année nous vous demandons de nous envoyer une photo numérique de votre bistrot préféré, le bar sur/ dans lequel vous avez vos habitudes, ou le zinc au fond duquel vous allez vous asseoir seul(e) ou avec des amis, une photo, donc, accompagnée d’un commentaire ad hoc .

Vous avez tout l’été pour choisir votre troquet, bien entendu, nous ne vous demandons pas un tour de France des brasseries, buvettes et autres comptoirs car nous vous espérons en bonne santé au bar du salon du noir en novembre prochain.

Emmanuelle Urien
Emmanuelle Urien
lire plus Mis en ligne le 11 novembre 2010.
Stephanie Benson
Stephanie Benson
lire plus Mis en ligne le 5 novembre 2010.
Marin Ledun
Marin Ledun

Raisonnablement ou avec excès, seul après l’effort ou avec les amis, de préférence pas cher, une radio pas trop loin qui diffuse un bon morceau de rock ou les cris de colère de manifestants qu’un poignée d’imbéciles qui se gavent tente une fois de plus de voler, et pourquoi pas sur un coin de table, dehors, de retour d’une petite cueillette de cèpes dans la forêt de chênes d’à côté, fin octobre, odeurs de pins, vent du nord-ouest, air saturé d’iode, abeilles et bourdons qui butinent les dernières fleurs. Un (...)

lire plus Mis en ligne le 28 octobre 2010.
Ingrid Astier
Livresse chez Saturne - Ingrid Astier

Livresse chez Saturne Dans la cave à manger de Saturne, le regard bleu de Sven Chartier, que n’habillera jamais son tablier… En maître des coudées franches, celles qui versent le vin à flots, Ewen Lemoigne, échappé des côtes bretonnes. Bercé par le roulis d’une sublime Berkel de 1918, restaurée en Allemagne, pour trancher au cordeau du jambon noir de Bigorre, une andouille de Manoux d’Orthez ou du comté fruité vieux 26 mois de Philippe Bouveret. Ici, les mots se sentent bien : ils sont chez eux à table. (...)

lire plus Mis en ligne le 20 octobre 2010.
Carlos Salem
Diablos Azules - Carlos Salem

Diablos Azules El bar se llama Diablos Azules y está en el barrio de Malasaña de Madrid. (Calle Apodaca, 6) Ranchera-Blues para una bar azul Hay en madrid un bar azul que tiene el corazón colorado donde caronte cambia el bono-bus por un sueño que lo lleve al otro lado. Hay en madrid un bar de color cielo donde el poeta se vuelve bucanero las penas te las sirven con dos hielos y ángel gonzález hace de camarero. Búscame en ese bar color cobalto bebiéndome los besos extraviados que los ángeles (...)

lire plus Mis en ligne le 20 octobre 2010.
Briac
Briac
lire plus Mis en ligne le 7 octobre 2010.
Michel Chevron
Michel Chevron

La perla La perla était un bar latino. A l’extérieur sur la vitrine se lisait : Spécialidad en tequilas y botanas mexicanas. A l’intérieur c’était des ventilateurs tournant au ralenti, de vieilles affiches cubaines, la photo mâle d’un Hemingway pêchant le squale, des barmaids espagnoles et mexicaines virevoltant entre des tables de bois verni. Richard Lenoir commanda un Pina Colada. ICÔNE, Michel Chevron, éditions Après La (...)

lire plus Mis en ligne le 7 octobre 2010.
Christine Beigel
Christine Beigel

Un mercredi de janvier, soleil et crustacés. Quand la mer se retire, elle laisse derrière elle des souvenirs de vies. Fantômes. Bateaux échoués, hantés. Descente. Les coquillages crissent crient sous mes pas. C’est toi, c’est toi ! Je sais. Je n’aurais pas dû. J’ai mangé des huîtres au bar, là-haut. Et après le petit blanc, je me suis envoyé un petit noir...

lire plus Mis en ligne le 5 octobre 2010.
Joseph Incardona
Buvette des Bains - Joseph Incardona

Buvette des Bains C’est la "Buvette des Bains" à Genève, qui fait partie d’un complexe de bains sur le lac datant des années 1930. C’est une sorte de microcosme où se côtoient toutes sortes de gens, un endroit rare qui, l’hiver est transformé en sauna, Bains turc et hamam. On sort du sauna à 90 degrés et on se baigne à poil quasiment au milieu de la ville ! Un truc scandinave et mixte où vous pouvez parfaitement rencontrer votre banquière ou votre conseiller d’orientation du (...)

lire plus Mis en ligne le 4 octobre 2010.
Pascale Fonteneau
Stam café - Pascale Fonteneau

Stam café A Bruxelles, pour désigner le café dans lequel on a ses habitudes, on dit son stam café. Je n’ai pas de stam café. Je vais aussi bien au Verschueren, à l’Union au Kafka, ou chez Martine (le Daringman, rue de Flandres, pour ceux qui connaissent). Mais donc aussi au Monk qui a l’avantage d’être grand et bien situé. Le midi, on peut y manger ses tartines. Le soir, c’est très bruyant et très enfumé, on entre alors dans la légende des cafés, un monde où tout est possible, où fiction et réalité se (...)

lire plus Mis en ligne le 3 octobre 2010.
Viviane Moore
Viviane Moore

Un jour d’hiver, en février 2010, ma terrasse préférée, les pieds dans les acqua alta à Venise… Viviane Moore

lire plus Mis en ligne le 2 octobre 2010.
Gianni Pirozzi
Jeune Lance Setoise - Gianni Pirozzi

Jeune Lance Setoise Ma ! Le bar était fermé... Ca ne donne pas grand’chose... Juste un vague aperçu. Il est ouvert du jeudi au dimanche à partir de 17h. Pratique, comme horaires d’ouverture !!!

lire plus Mis en ligne le 1er octobre 2010.
Patrick Bard
36 Billares - Patrick Bard

36 Billares Mon troquet préféré : Le 36 Billares de Buenos Aires. Ce devait être un café latinoaméricain, forcément. Vu que je passe là-bas la moitié de l’année, j’y vais plus souvent au bistrot qu’en France ! À la fois académie de Billard, école de tango dans l’arrrière-salle du café, et concerts gratuits en semaine, le 36 Billares est mon bar favori à Buenos Aires, capitale mondiale des bistrots, désormais loin devant Paris. À chaque fois que je vais à en Argentine, c’est ma cantine, mon siège social, (...)

lire plus Mis en ligne le 1er octobre 2010.
Francis Mizio
Francis Mizio
lire plus Mis en ligne le 1er octobre 2010.
Damien May
Le Flint - Damien May

Le Flint Ce n’est pas une vue du bar mais la vue du bar. Le Flint, un bar où, quand je sors de ma grotte pour prendre l’air, le soir généralement, je vais boire un demi. De sa terrasse je peux voir la mer, tous les jours d’humeur différente, les nuages légers ou lourds, les iles du Frioul bleues ou rouges, les ferrys qui rentrent ou sortent du port de Marseille, les gents qui rentrent du travail ou de la plage ou qui commencent une longue soirée, je dis bonsoir à quelques connaissances, mais je ne (...)

lire plus Mis en ligne le 30 septembre 2010.
Dominique Roy
del Canigou - Dominique Roy

del Canigou Le comptoir du café del Canigou au petit matin, après la bataille. Ça se passe à Fillols, petit village des Pyrénées-Orientales (pop :141. bars : 2). J’adore ce bistrot, on y croise tout et son contraire. Attention, c’est au cœur des montagnes : bonne descente exigée. Ce troquet a quand même deux défauts majeurs, il est à 900 bornes de chez moi et il est devenu non-fumeur (...)

lire plus Mis en ligne le 28 septembre 2010.
Jérôme Picot

"Chez Martine" ou "Au Café des Postes" Je ne sais pas si c’est "Chez Martine" ou "Au Café des Postes" car les deux noms cohabitent sur la devanture. C’est un bar de quartier où les gens viennent boire un coup avant, pendant ou après leur journée de travail ou de cours. Ici, pas question de "lounge", d’ "apéromix" ou d’"ambiance jazzy" : l’endroit n’est pas un lieu à la mode. On peut s’y parler sans devoir crier, choisir ou non d’avoir la paix, payer son demi aux alentours de 2 euros, apprécier les (...)

lire plus Mis en ligne le 27 septembre 2010.
Annick Demouzon
Un café sur la plage - Annick DEMOUZON

Un café sur la plage Mon café préféré, le voici. Mon café préféré, c’est le café frappé — très fort et très, très froid —, servi avec un verre d’eau glacée, posé juste à côté. Essentiel, le verre d’eau où la buée ruisselle. On le boit à la paille, par petites goulées, et on aspire, aussitôt après, à gorgées du bout des lèvres en cul de poule, un peu de cette eau plus fraîche que fraîche. Il est essentiel de savoir faire durer le plaisir au-delà du supportable. Inenvisageable de ne pas le faire. Un café frappé se savoure (...)

lire plus Mis en ligne le 27 septembre 2010.
Cyrille Aubry
Le vent d’Amont - Cyrille Aubry

Le vent d’Amont Assis sur cette terrasse, vous n’êtes qu’à quelques mètres de la mer, face à la jetée d’un petit port de pêche des côtes du Calvados. Avec un peu de vent et même quelques enfants sur le manège s’installe une sorte de mélancolie, pas de la tristesse mais une envie de rester là, sans rien faire. Il y a la musique, les conversations, les bruits et puis, tout à coup, à travers tout cela, une trouée de silence et vous entendez le vent et là, vous devenez mélancolique. Je ne sais pas pourquoi mais (...)

lire plus Mis en ligne le 27 septembre 2010.
Jean-Bernard Pouy
Bar de Jarente - Jean-Bernard Pouy

Bar de Jarente Ce rade, le BDJ (Bar de Jarente), c’est presque le mien. Il est juste en bas de chez moi. Et donc, j’en fais souvent l’ouverture. Ça crée des liens. La patron est kabyle (Mouss). le sous-patron l’est aussi (Samir). Le serveur est croate (Lubo). Le cuistot est tamoul (Nathan). Bref, un vrai bistrot parigot.

lire plus Mis en ligne le 27 septembre 2010.
Gérard Alle
Mon lapin bleu - Alle Gérard

Mon lapin bleu, à Pouldreuzic. J’aime ce bistrot plus que tout autre. Un endroit où tout le monde se dit bonjour et se parle. La patronne est une lectrice passionnée de littérature et de philosophie. Je suis très fier qu’elle adore mes livres. Elle s’appelle Yvonne : « Un jour, un monsieur est entré. Il avait de graves problèmes avec son fils. Pour le consoler, je lui ai dit : viens dans mes bras, mon lapin, tu sais, on est tous des petits lapins bleus qui restent parfois au bord de la route et qui (...)

lire plus Mis en ligne le 24 septembre 2010.
DOA
DOA

Un troquet du centre de Paris, pas loin de chez moi, où je vais parfois quand j’ai besoin d’écrire avec de l’agitation autour de moi. Il présente un double avantage : les serveurs me connaissent et les filles y sont jolies.

lire plus Mis en ligne le 13 septembre 2010.
Jean Paul Jody
L’Escalier - Jean Paul Jody

L’Escalier Café « L’Escalier », rue du Faubourg-Saint-Denis, Paris Xe. Monument classé du XVIIe siècle, le bar devait son nom à l’escalier de bois qui prenait tout l’espace et grimpait à l’étage, un endroit discret. Robert, le patron, un Arménien de cinquante ans qui avait épuisé mille vies, veillait à ce qu’ils ne soient pas dérangés. La route de Gakona, Jean-Paul Jody, Seuil, 2009 En blanc, c’est (...)

lire plus Mis en ligne le 10 septembre 2010.
Sylvie Rouch
La Rafale - Sylvie Rouch

La Rafale Bar de la Rafale, Granville : dernier repaire d’agitateurs dans une Haute Ville devenue hostile au bruit - Zinc jadis préféré des regrettés "Visiteurs du Noir".

lire plus Mis en ligne le 10 septembre 2010.
Renaud Marhic
La Concordia - Renaud Marhic

La Concordia « Votre bistrot préféré »… Ils en ont de bonnes ! Et les abstinents, ils font comment ? Je ne suis pas abstinent. J’ai derrière moi une culture de bistrots. 1983-2004 : vingt-et-un ans de rades, de troquets, de cambuses, de gastos… J’ai même habité un bistro, comme dans la chanson. (J’habite dans un bistrot / C’est pas c’qu’y a d’plus beau / Mais pour repeindre un horizon / C’est c’qu’il y a d’moins long1) Alors ? ! Alors… Mais ils ne savent donc pas ? ! Belle lurette qu’elle a fermé ses (...)

lire plus Mis en ligne le 9 septembre 2010.
Claude Mesplède
Claude Mesplède

Français et Espagnols aiment le noir mais aussi le rouge, surtout en bouteille.

lire plus Mis en ligne le 9 septembre 2010.
Pascal Dessaint
Le Matin - Pascal Dessaint

Le Matin Le Matin… Un bar où certains soirs on se met à l’envers… Aux Carmes, et cetera…

lire plus Mis en ligne le 8 septembre 2010.
Fabienne Juhel
La Barrière - Fabienne Juhel

La Barrière Lui, c’est Régis, elle, c’est Isabelle. Les patrons du bar La Barrière, rue des Croix Jarrots à Quintin. Un bar ? Non plutôt un bistrot, un vrai : une porte qui frotte sur le sol carrelé quand on la pousse pour avertir la dame du lieu de l’arrivée du chaland, un comptoir en formica vert, la tireuse en céramique or et bleu, reine du lieu, une pendule qui avance de cinq minutes pour se débarrasser en douceur des « piliers » à l’heure de la fermeture, un amélio servi dans un ballon, à moins (...)

lire plus Mis en ligne le 6 septembre 2010.
Graham Hurley
La Plage - Graham Hurley

La Plage Le pub s’appele La Plage. A cote de la vraie plage. Et le port. Et les marins des chalutiers. Et les moules tres speciales et tres delicates d’Exmouth. Et aussi le port de plaisance avec ses voiliers frimes et ses nouveaux riches et ses exiles touts seuls au bar et toutes les histoires construites d’argent blanchi et de marriages en plein degringolade et de coeurs brises et de tous les petits paragraphes de nos vies qui s’avereront faire une chapitre ou meme deux. (...)

lire plus Mis en ligne le 6 septembre 2010.
Hugo Buan
Le Skipper - Hugo Buan

Le Skipper Le Skipper à Dinard, petit bar avec restauration rapide, coincé entre un restaurant de fruits de mer et une boucherie. L’exiguïté de la terrasse en fait un bar populaire où l’on retrouve toutes les couches sociales à l’heure du café. Personnellement j’y prends pension de 14 h à 16 h ou plus tôt quand j’y casse une petite graine (très bonne tartine chaude aux lardons :) Christian, le patron est Normand (nul n’est parfait) et Karine la patronne est aux petits oignons pour ses clients. (j’ai (...)

lire plus Mis en ligne le 2 septembre 2010.
Christian Roux
Le café de la paroisse - Christian Roux

Le café de la paroisse. « Ca, c’est un des café les plus proches de chez moi. A Houdan. Eh oui, tout francilien n’est pas un parisien ! En face, comme dans tout centre de village qui se respecte, se trouve l’église. Les bigots et les bigottes, désespérément en nombres, passent sans s’en rendre compte sous une inscription portée à son frontispice, rare vestige de la révolution française : Le peuple français reconnoît l’existence de l’être suprême. Ainsi, religion et terreur, mariés pour le pire (dans leur (...)

lire plus Mis en ligne le 1er septembre 2010.
Jean-Hugues Oppel
Jean-Hugues Oppel

« Mon bar favori ? N’importe lequel où l’on trouve ce délicieux produit à consommer avec (pas trop de) modération, en écoutant de la bonne musique du genre à guitares bien saturées aux cordes furieusement grattées avec un joli médiator comme celui-là. Cette photo est libre de toute publicité (mais la maison-mère du Tennessee peut faire un geste), sinon celle du photographe, l’ami Jacques Lerognon de chez La Noir’Rôde sudiste ! (...)

lire plus Mis en ligne le 30 août 2010.
Marc Villard
Marc Villard

Il énerve tout le monde Ben Harfa. Toujours à râler, à vouloir partir, à vouloir rester. La connerie, c’est d’avoir laissé filer Mamade. Cinq ans à planter pour l’OM, c’est pas rien, quand même. Où ils vont maintenant avec le cardiaque et le toulousain ? Ces mecs, ils passent deux fois en équipe de France et ils ont droit aux Zahia de sous préfecture, à la BM avec les options et au PNB de la Somalie en argent de poche. Peuchère, c’est pas comme ça qu’on va gagner des matchs. Remets-moi un jaune, Antonin. (...)

lire plus Mis en ligne le 30 août 2010.
Hafed Benotman
SALOON DU L’IVRE - Hafed Benotman

SALOON DU L’IVRE Un bar à ciel ouvert, des litres de vers... souvent libres et des ami(e)s autour à lever autant les coudes qu’à se les serrer. De l’amitié intelligente et celui qui boive n’est pas forcément celui qui paie. Un bistrot espagnol. Quand il pleut, nous mettons nos paumes sur les verres, oh non pas que nous craignons la flotte dans nos alcools qui vont de la bière au whisky via le vin rouge mais, si Dieu nous arrose du ciel nous n’acceptons pas un verre, quand bien même de flotte !, de (...)

lire plus Mis en ligne le 30 août 2010.
Jean-Luc Luciani
Agachon - Jean-Luc Luciani

Agachon Voici donc quelques photos de mon troquet favori à Marseille, le bien nommé « Agachon ».

lire plus Mis en ligne le 29 août 2010.
Laurence Biberfeld
Le p’tit comptoir - Laurence Biberfeld

Le p’tit comptoir. Le Vigan est la métropole la plus proche de chez moi (5 000 habitants). Elle se trouve au centre d’un losange dont les angles sont quatre villes éloignées de 60 à 80 bornes (Millau, Nîmes, Montpellier et Alès), dans les Cévennes. Le pays est d’une beauté à se damner.

lire plus Mis en ligne le 29 août 2010.
Claude Bathany
Claude Bathany

LA QUINCAILLERIE GÉNÉRALE.15 rue Paul Bert à Rennes Pour les amateurs de p’tits clous et de kig ha farz. Derrière le comptoir : Rodrigue, chanteur des rues et Laurence, danseuse étoile. Petite chanson de la soif (écrite pour éveiller la pitié du patron ou de la patronne). Mes vers ne riment plus à rien Ils sont boiteux et sans ivresse Ils sont faits de mots assoiffés Qui comme moi ont la langue sèche Pour les cadavres de bouteilles Je n’ai pas l’ombre d’un alibi Ma peur c’est d’être consigné (...)

lire plus Mis en ligne le 29 août 2010.